AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionPage Facebook

Partagez | 
 

 Battle n°1 : Akura VS Isis

Aller en bas 

A vos votes !
Texte d'Akura : l'Ère de Rouille
75%
 75% [ 3 ]
Texte d'Isis : Déconvenue
25%
 25% [ 1 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Nasturtium
Veuve noire
avatar

Messages : 1652
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 23
Localisation : LR.

MessageSujet: Battle n°1 : Akura VS Isis   Sam 6 Nov - 16:46

Sujet du thème : Musique
Ne vous êtes-vous jamais demandé ce que faisaient les instruments de musique une fois le concert terminé ? Ce qu'ils ressentaient envers leurs "propriétaires" ? Mettez-vous à la place d'un instrument de musique de votre choix, et imaginez ce qu'il aurait envie de raconter aux humains ignorants de son intelligence et de ses sentiments.

(Sujet par Isis)


Sujet du thème : Uchronie
La Révolution Industrielle fut un véritable essor en Europe. Le progrès et les nouvelles techniques ont définitivement affecté la suite de l'Histoire.
Mais que se serait-il passé si nous nous étions arrêtés aux machines à vapeur ?

(Sujet par Akura)

Consignes :
• Choix de la personne libre
• 40 lignes minimum, 140 maximum.
• Police Times New Roman, taille 12
• Si vous choisissez d’envoyer votre texte par mail, votre texte doit être au format .doc ou .odt


Vous avez jusqu’au 26 novembre pour envoyer vos textes !
Soit par MP à Aria ou à Nasturtium
Soit par mail à l’adresse veuves.noires@live.fr



LES VOTES SONT OUVERTS !
VOUS AVEZ 3 JOURS POUR VOTER !



Dernière édition par Nasturtium le Lun 6 Déc - 21:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nasturtium
Veuve noire
avatar

Messages : 1652
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 23
Localisation : LR.

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Dim 28 Nov - 17:09

Texte d'Akura : sujet uchronie

L'Ere de Rouille

Assise sur une branche tordue, la jeune punk contemplait la vallée encore fumante. La lumière du matin pâle illumina le paysage en ruines et l'obligea à se couvrir les yeux. Tout était silencieux, les cris s'étaient tus depuis longtemps déjà. Alors qu'elle sondait ce paysage meurtri, l'adolescente poussa un soupir agrémenté d'un juron prononcé à mi-voix comme une prière.
-C'est pas gagné, dit-elle ensuite, avant de s'accrocher d'une main à une racine qui courait le long de la falaise. Avec cette racine pour seul soutien, elle se leva, et face au vide et au soleil sauta en arrière pour atterrir sur la terre ferme.
Derrière elle, un bruit de pas se fit entendre. L'adolescente se retourna et adressa un salut au nouveau venu, un homme grand, tellement maigre qu'il en devenait caricatural, sans âge et sans âme. Il posa sur le sol un lourd sac de toile, à l'intérieur duquel résonnait un orchestre de petits cliquetis.
-Ça va?
-... il n'y a plus personne, répondit-elle en désignant le paysage derrière elle.
L'homme grimaça et s'assit en tailleur. S'approchant de lui, elle fit de même.
-Je t'ai apporté quelque chose, fit-il en fouillant dans le sac. Avec un sourire triste, il brandit un coeur mécanique, battant, doux comme s'il était encore dans son propriétaire.
-Tu as encore braqué un artisan? Fit l'adolescente en fronçant les sourcils. Puis elle haussa les épaules, se saisit de l'objet et le soupesa. Alors qu'elle sentait battre l'objet contre sa paume, elle eût presque la tentation de l'accepter. Puis un cri résonna au loin, comme un rappel à l'ordre. Elle rendit l'objet à son voleur sans autre commentaire qu'un regard sévère.
-... je verrai ton butin plus tard.
L'homme ne dit rien, car il savait ce qu'elle pensait. Son regard quitta celui de son interlocutrice pour se perdre à l'horizon, au-dela des Falaises.
-Le Train ne devrait pas tarder à passer, finit-il par dire et immédiatement son visage adopta un air sinistre.
-Dans ce cas, descendons, dit l'adolescente en saisissant le sac à dos qu'elle avait laissé contre l'arbre. Sans attendre son équipier, elle entreprit de descendre de son promontoire en s'aidant des racines qui courraient contres les pierres.
Le soleil s'était fait plus rougeoyant. Suivant les faibles appuis à la vitesse d'un chat, la jeune adulte parvint dans la Vallée en un temps record. Epoussetant ses habits, elle observa la désolation qui s'étendait devant elle; Les maisons en fer rouillé, la cendre et la fumée se mêlaient en un tableau sinistre. Au loin résonna le sifflement du premier Train.
-Dépêche-toi, hurla-t-elle à l'homme qui l'accompagnait. Puis elle se mit à courir dans les rues désertes jusqu'à ce qu'elle trébuche sur quelqu'un. Une femme, assise par terre, avait soulevé une partie de son pull, dévoilant son ventre ouvert sur un compartiment. Sa main hagarde y était plongée, remontant vers ses seins, cherchant le coeur qu'on lui avait arraché. Cette vision fendit le coeur de la plus jeune, elle qui refusait ceux de son seul ami. Avec douceur, elle s'accroupit et tenta de secouer la femme, mais cette dernière ne bougeait pas, perdue sans le cliquetis rassurant de la machine à l'intérieur d'elle.
Une main la poussa vers l'avant et elle recommença à courir. Le Train - seule occasion de la journée - n'attendrait pas.

Ils arrivèrent à la gare en nage. Sur l'unique quai se pressait un petit groupe de survivants. La gamine les compta; ils étaient neuf à partir cette fois... les deux équipiers avaient connu pire.

La main de l'homme en noir se posa sur son épaule alors qu'il passait devant elle. Elle savait la raison de ce geste: Les Cavaliers sans montures arrivaient, formes écarlates fendant la lumière froide. Ils étaient trois, et l'un d'entre eux en arrivant s'empara d'un enfant. Ce dernier hurla, tendant les bras vers sa mère. L'adolescente se précipita, tirant alors un objet tranchant de sa poche avec lequel elle mit en joue un des Cavaliers. L'homme en noir avait d'un geste ample ouvert son manteau ainsi que son torse et son coeur armé comme un fusil se mit à déchirer le corps de l'homme. Les gens hurlaient, tentaient de se protéger mais bien vite la raison reprit le dessus: Ce duo-là n'était pas leur ennemi, loin de là.
Puis le Train siffla avant de s'arrêter le long du quai. Les femmes furent les premières à entrer, puis vinrent les hommes, l'enfant qui avait été sauvé des mains du Cavalier et un Homme de Bois qui ferma la porte derrière eux. Deux des Cavaliers gisaient au sol, la mécanique de leurs coeurs s'était tue à jamais. Le troisième tenta d'attaquer le Train mais l'adolescente le repoussa. Affolé, il prit la fuite sous leurs yeux.

Le calme était revenu.

Un homme âgé descendit du train pour serrer l'homme et la punk dans ses bras, tour à tour. Il sanglotait, se perdant en remerciement une fois de plus. Il s'effondra dans les bras de la plus jeune, cette dernière lui tapota le dos tout en jetant des regards éloquents à son équipier. Etrangement, ce dernier semblait perdu ailleurs, et c'était bien la première fois qu'il ignorait son regard...
Le vieil homme se reprit enfin. Il se redressa et s'approcha du Train. L'adolescente fronça les sourcils en voyant qu'il n'y remontait pas immédiatement; un pressentiment sinistre étreignit le coeur qu'elle n'avait plus alors qu'elle voyait comme en un rêve l'homme grand et maigre ouvrir à nouveau sa poitrine. Il en sortit son coeur armé qu'il posa dans la main de la jeune femme. Cette dernière frissonna, prise par la peur soudaine d'avoir compris ce qu'il se passait.

Avec lenteur, ses doigts se refermèrent sur l'arme la plus délicate du monde de rouille.
Prestement, son équipier monta dans le Train, suivi de l'homme en noir. Elle les regarda et sentit son regard se brouiller alors qu'un long sifflet déchirait le silence.

Le Train partit, à une vitesse grandissante il quitta la ville pour se rendre aux Mines. L'adolescente restait sur le quai, le coeur de son étranger à elle toujours entre ses mains. Incapable de réfléchir, elle se laissa tomber plus qu'elle ne s'assit et laissa les visions couler en elle; le promontoire rocheux, la lumière du matin, le sac empli de coeur, la femme à demi-morte...

Enfin ses larmes coulèrent car elle comprit ce qu'elle avait - pour la toute première fois - accepté.

Alors qu'elle plaçait l'objet mécanique entre ses organes, il se mit à neiger.
Revenir en haut Aller en bas
Nasturtium
Veuve noire
avatar

Messages : 1652
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 23
Localisation : LR.

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Dim 28 Nov - 17:10

Texte d'Isis : sujet musique

Déconvenue

N’avez-vous jamais ressenti une immense frustration ? Ne vous êtes-vous jamais senti impuissant ?
C’est ce que je vis au quotidien.
Imaginez un garçon, collégien de treize ans, visage vaguement boutonneux, une voix grave qui part sans crier gare dans des aigus insoutenables, un rien gauche et maladivement timide. Vous visualisez ? Oui ?
Figurez-vous qu’il s’agit de mon propriétaire. Oui, je lui appartiens, à mon grand dam. Oh, ce n’est pas qu’il soit désagréable. Il est plutôt mignon quand on fait abstraction de sa silhouette dégingandée, carcasse qui ne sait comment se tenir, et de sa maladresse affligeante. Il a de jolis yeux bleus, limpides, et de belles boucles brunes. Dans quelques années, quand il aura pris un peu d’assurance, il fera chavirer les cœurs, c’est certain. Pour l’instant, il n’est pas ce qu’on peut appeler un canon de beauté.
Il n’empêche, c’est un gentil garçon, pas très sûr de lui, un peu lourd parfois, comme seuls les adolescents chargés d’hormones peuvent l’être. Quand il me laisse tranquille, je le supporte très bien, je l’apprécie même.
Mais dès qu’il me sort de son cartable, je commence à avoir des palpitations et des fourmillements. Si je pouvais, j’en tremblerais ! Non, parce que, autant il peut être agréable la plupart du temps, autant en cours de musique il est imbuvable.
Une véritable catastrophe !
Je rêvais de concerts majestueux, d’applaudissements étourdissants, de succès à faire tourner la tête. Et je suis tombée sur lui…
Un sens du rythme inexistant.
Une maladresse affligeante.
Des canards à n’en plus finir.
Comment de telles notes stridentes peuvent-elles sortir de mon corps taillé pour la belle musique ? C’est à n’y rien comprendre.
Et le pire, c’est qu’il persiste ! Il s’entraîne le soir, il veut s’améliorer. C’est tout à son honneur, c’est sûr : il est persévérant ; mais je n’en peux plus. Je n’arrive plus à supporter ses doigts qui ne parviennent pas à boucher correctement mes trous, ni sa bouche qui souffle irrégulièrement et postillonne inefficacement dans mon bec.
Et quand il fait un ultime couac, qu’il me pose sur son bureau haletant et qu’il lâche un « Flûte alors ! » tout-à-fait déplacé, je n’aurais qu’une envie : avoir des mains pour l’étrangler franchement !
Voilà mon triste destin. Je suis une malheureuse flûte qui est passée à côté d’un brillant avenir de diva et qui a échoué entre les mains maladroites d’un adolescent sans aucun talent.
Et là, je ne vous parle que du quotidien.
Mais quand il se trouve en présence d’une certaine jeune fille, c’est bien pire ! Quand il doit faire en classe un solo – misère… – et qu’il sait qu’elle l’écoute attentivement, il se met à trembler et à transpirer, ses doigts glissent sur moi et ne parviennent pas à boucher mes trous à la bonne cadence, ce qui donne une « mélodie » accablante. Je ne comprends vraiment pas ce qui peut le pousser à jouer aussi mal. Certes, ça me fait un peu de peine de le voir baisser tristement sa tête sous les rires méchants de ses camarades et l’indifférence de la jeune fille. Mais bon sang, il n’a qu’à bien jouer, aussi !
***
Aujourd’hui, il a eu cours de musique. Comme d’habitude, ça a été une catastrophe. Comme d’habitude, il a massacré une innocente mélodie et j’ai été sa complice contrainte et forcée. Mais contrairement aux fois précédentes, la jeune fille, une jolie blonde au regard profond, l’a abordé à la fin du cours. Gentiment, elle lui a proposé de l’aider à se perfectionner. Vous auriez vu le sourire qui s’est mis à rayonner sur le visage de mon propriétaire !
Et nous voilà partis pour découvrir une nouvelle maison, un nouvel univers, et peut-être même un nouvel avenir musical.
J’espère de toutes mes forces que la jeune fille va réussir à faire naître ne serait-ce qu’une once de talent entre les doigts de mon garçon. Sait-on jamais, elle pourrait devenir sa muse d’inspiration… On peut toujours rêver, non ?
L’adolescente habite dans une belle maison, meublée avec goût et raffinement, pour ce que je peux en juger. En fait, sitôt installé dans le salon en compagnie de son amie, mon garçon me sort de son cartable. Je jette un bref coup d’œil, remarque l’immense canapé en cuir, les tableaux contemporains habillant les murs et… un merveilleux violon. Courbes délicates, maintien hiératique.
Et d’un coup, je me sens vilaine, triste et insignifiante. Ah si seulement j’avais la grâce de ma cousine traversière !
Et mon propriétaire là, que fait-il, cet imbécile ? Non, il ne va pas le faire ? Il ne va pas oser ?... Oh non, il ose ! Il souffle et le son qui sort de mon tuyau est pire qu’un miaulement de chaton enroué… Si je pouvais rougir, je deviendrais plus écarlate qu’une tomate… Quelle honte ! Sortir un tel son devant un instrument prestigieux, un monstre sacré de la musique classique… Et le désastre continue, le temps s’égrène lentement, le violon ne me remarque même pas.
Ou plutôt si, il me remarque, mais pas sous mon meilleur jour. Il me snobe, je sens bien son air dégoûté à mon encontre. Et d’un coup, je comprends mieux mon propriétaire, honteux de ses piètres performances devant la jeune fille qu’il voudrait éblouir. Moi aussi je voudrais que le violon me regarde avec un œil brillant de convoitise. Et je suis impuissante, condamnée à subir un jeu catastrophique.
Ma jumelle, entre les lèvres de la jeune fille, est mélodieuse. Moi, je suis en pleine désharmonie…
Ouf ! La séance de torture humiliante se termine enfin. Mon garçon remarque alors le beau violon au vernis miroitant. Les yeux brillant de respect, il demande à la jeune fille un petit concert privé. Elle, baisse les yeux avec modestie, affirmant être encore novice en la matière. Mais sous l’insistance de son invité, elle capitule, pour ma plus grande joie.
Bien calée dans le cartable, je jette un coup d’œil fasciné par un trou d’usure. La jeune fille prend en main le violon et son acolyte, l’archet. Elle ferme deux secondes les yeux et pose l’archet sur les cordes encore muettes.
Et là, consternation !...
Cri de cochon égorgé…
Couinement insupportable…
Coassement douloureux…
Ce si beau violon, hautain et soucieux de son standing, n’est en fait qu’un crincrin… je tombe des nues.
Ah, il pouvait me snober ! Il pouvait parader devant ma simplicité… Finalement, il ne vaut pas mieux que moi !
Enfin, la jeune fille pose l’instrument et affirme joyeusement qu’elle est fière de ses progrès. Hum, qu’est-ce que ça devait être quand elle a commencé… Je n’ose imaginer. Et mon benêt de propriétaire qui loue ses talents le plus hypocritement du monde. Je comprends mieux le fameux adage qui veut que l’amour rende aveugle…
Si je pouvais parler, je pourrais lui dire de fuir très loin cette jeune prétentieuse ravie des compliments qu’il lui assène sans discernement. Elle s’est trouvé un pigeon, et elle n’est pas près de le laisser s’envoler…
Pauvre gentil garçon, trop naïf, trop amoureux pour voir la vérité. Ah, finalement, je suis bien contente d’être ta flûte, tu sais. Au moins, tu me corresponds : tu es simple, sans prétention. Nous sommes faits l’un pour l’autre, en somme.

Revenir en haut Aller en bas
Isis
Correcteur/trice
avatar

Messages : 1247
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 38
Localisation : Auvergne

Votre personnage :)
Vous :):

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Mar 30 Nov - 19:58

Super ton texte, Akura. Mystérieux à souhait, tant qu'on a envie d'en lire bien plus !


Je nage dans le bonheur avec mes trois anges et leur père...



Un faune et des fleurs : http://isis2.gamingblog.fr/
Le Legacy de la famille Des Rivages : http://isis3-legacy.gamingblog.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://isis2.gamingblog.fr/
Nasturtium
Veuve noire
avatar

Messages : 1652
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 23
Localisation : LR.

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Mer 1 Déc - 0:25

D'abord, bravo à vous deux, ce sont deux superbes textes.
Maintenant, je vais poser quand même quelques limites.
Akura, je dois t'avouer que je n'ai pas trop compris ton texte. C'est tellement implicite et mystérieux que je n'ai pas réussi à en saisir le sens. C'est dommage pour moi, il était vraiment très bien écrit.
Le texte d'Isis est plus simple, aussi bien écrit. Je regrette juste qu'il n'y ait pas cette profondeur que je ressens d'habitude lorsque je lis tes textes, Isis.
Ça vaut quand même le coup de réfléchir encore un peu quant au vote !
Revenir en haut Aller en bas
Akura
Journaliste
avatar

Messages : 701
Date d'inscription : 11/11/2009
Localisation : Shangri-la

Votre personnage :)
Vous :):

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Mer 1 Déc - 14:18

Une chtite présicion à propos de mon texte: Il est issu d'une série, d'un autre texte que j'avais déjà posté pour les Battles. Une sorte d'introduction.

http://toiledesmots.forumactif.org/battle-du-mois-d-aout-f101/battle-numero-3-nasturtium-vs-akura-equipe-1-t725.htm

Isis, ton texte est très joli, il m'a fait sourire. Un seul reproche: Le manque de percussion!!! xD *part*


Sommes-nous...

"Tout ce qui sort de la bouche du Pink Floyd ne peut - par définition - être mauvais."
Revenir en haut Aller en bas
http://akura.blogspace.fr
Isis
Correcteur/trice
avatar

Messages : 1247
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 38
Localisation : Auvergne

Votre personnage :)
Vous :):

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Mer 1 Déc - 14:29

Il me semblait bien que cette histoire de coeur mécanique me disait quelque chose ^^

Merci pour les compliments. Et sinon, Nastu, je suis tout à fait d'accord avec ton commentaire. Je ne suis absolument pas satisfaite de ce texte. J'ai eu l'idée in extremis, je n'étais pas inspirée. Et je ne voulais pas faire forfait, alors, c'est vraiment baclé. C'est un texte sans prétention qui ne restera pas dans les annales, ça c'est sûr ! Mon intention était d'écrire un texte léger et simple, plutôt une fable simpliste. Si j'ai réussi à te faire sourire, Akura, c'est tant mieux. Je n'avais pas d'autre prétention.


Je nage dans le bonheur avec mes trois anges et leur père...



Un faune et des fleurs : http://isis2.gamingblog.fr/
Le Legacy de la famille Des Rivages : http://isis3-legacy.gamingblog.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://isis2.gamingblog.fr/
Nasturtium
Veuve noire
avatar

Messages : 1652
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 23
Localisation : LR.

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Jeu 2 Déc - 0:29

J'ai rallongé la durée du sondage, je préfère qu'il dure plus longtemps et qu'on ait plus de votes.
Surtout qu'à part mon vote, il n'y en a pas encore !
Alors je vous invite à voter Smile
Revenir en haut Aller en bas
Nasturtium
Veuve noire
avatar

Messages : 1652
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 23
Localisation : LR.

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Sam 4 Déc - 13:49

Nasturtium a écrit:
J'ai rallongé la durée du sondage, je préfère qu'il dure plus longtemps et qu'on ait plus de votes.
Surtout qu'à part mon vote, il n'y en a pas encore !
Alors je vous invite à voter Smile

Rappel !
Revenir en haut Aller en bas
Vitaly
Correcteur/trice
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 26/03/2010
Age : 23
Localisation : Que Nantes soit bretonne ! ;)

Votre personnage :)
Vous :):

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Sam 4 Déc - 20:46

Voilà, j'ai lu les 2 ! Très bien, dans l'ensemble. Isis, ton texte sur ton sujet. Je l'ai trouvé drôle, c'est amusant d'imaginer une flûte penser. Surtout quand on sait qu'on a joué de cet instrument pendant quatre ans. Je l'ai trouvé bien, c'est vrai mais pas autant que tes autres textes. Comme tu l'as dis à Nastu et comme Nastu te l'as dit, je pense pareil que notre chère veuve noire. Mais c'est un petit texte sympathique drôle à souhait que j'aime beaucoup.

Akura, ton texte est énigmatique et superbe en revanche. Je crois qu'il n'y a pas grand chose à dire, si ce n'est alléchant. La dernière phrase m'a vraiment touché.

Bravo à toutes les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Avae
Critique
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 18/06/2010
Age : 22
Localisation : La où vous ne me trouverez pas

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Sam 4 Déc - 21:18

Akura, j'ai un gros coup de coeur pour ton texte. J'avais déjà adoré la première partie (je savais bien que ça me disait quelque chose !) et la suite est encore meilleure. Un seul reproche: où est la suite ?! Je la veux ! x)

Isis, ne sois pas si négative ! Moi j'aime bien le fait que le registre sois différent, c'est bien aussi le changement ! Et pour un texte baclé, il est quand même bien écrit, original et marrant, voilà !

Félicitations à toutes les deux !
Revenir en haut Aller en bas
Isis
Correcteur/trice
avatar

Messages : 1247
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 38
Localisation : Auvergne

Votre personnage :)
Vous :):

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Lun 6 Déc - 14:08

Merci.
Avae, je ne suis pas négative, juste lucide. Je n'ai pas écrit ce texte avec le même allant que d'ordinaire, c'est tout ^^
Viatly, j'ai trouvé drôle de faire parler une simple flûte, tout simplement parce que les cours de musique au collège m'on traumatisée ^^ LA flûte, j'en fais encore des cauchemars lol !


Je nage dans le bonheur avec mes trois anges et leur père...



Un faune et des fleurs : http://isis2.gamingblog.fr/
Le Legacy de la famille Des Rivages : http://isis3-legacy.gamingblog.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://isis2.gamingblog.fr/
Vitaly
Correcteur/trice
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 26/03/2010
Age : 23
Localisation : Que Nantes soit bretonne ! ;)

Votre personnage :)
Vous :):

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Lun 6 Déc - 20:48

Ne t'inquiètes pas, j'ai été aussi traumatisée que toi ! ^^ En tout cas, c'était très bien trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Nasturtium
Veuve noire
avatar

Messages : 1652
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 23
Localisation : LR.

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Lun 6 Déc - 21:03

Allez, je clos Smile
Akura remporte cette battle avec 3 votes contre 1. Félicitations à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas
Isis
Correcteur/trice
avatar

Messages : 1247
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 38
Localisation : Auvergne

Votre personnage :)
Vous :):

MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   Mar 7 Déc - 12:21

Félicitation, Akura.


Je nage dans le bonheur avec mes trois anges et leur père...



Un faune et des fleurs : http://isis2.gamingblog.fr/
Le Legacy de la famille Des Rivages : http://isis3-legacy.gamingblog.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://isis2.gamingblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Battle n°1 : Akura VS Isis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Battle n°1 : Akura VS Isis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La V8 de battle
» [Jeu vidéo] Drawn 1 - La Tour d'Isis
» Vente ailes d''isis argentée
» Spectacle de Danse Orientale "Les Ailes d'Isis"
» Ishanti, Danseuse sacrée, tome 1 : Les Larmes d'Isis - Crisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Fermé] La Toile des mots [Fermé] :: Concours de tissage :: Battle du mois de Novembre-
Sauter vers: